• Pas prêts de manger

    Pas prêts de manger
    « "C’est sûr, nous ne sommes pas prêts de manger de nouveau des pâtes! On est dégouté!" confie Malika, une ménagère de Montereau » (après avoir découvert une souris morte dans un paquet de pâtes Panzani).

    (Pascal Villebeuf, sur leparisien.fr, le 27 mars 2013)

     




    FlècheCe que j'en pense


    Que notre ménagère ne soit pas prête à remanger des pâtes, autrement dit pas disposée à en préparer pendant un certain temps, on le comprend aisément, tant le cadeau surprise paraît peu rat-goûtant ! Qu'elle ne soit pas davantage près de le faire, entendez : sur le point de le faire, cela n'aurait rien de surprenant non plus.

    Ce qui choque, en revanche, c'est la confusion entre les deux constructions. En plus de la publicité pour la marque de pâtes, dont les mauvaises langues ne vont pas manquer de se gausser : L'eusses-tu cru ? Panzani a accouché d'une souris ! Don Patillo est dégoûté.


    Voir également le billet Près de / Prêt à.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Nous ne sommes pas près de (ou prêts à, selon le sens) manger de nouveau des pâtes. On est dégoûté(s) !

     

    « On lâche rienSaint-François d'Assises »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :