• Par parenthèse(s)

    Par parenthèse(s)

    « On verrait bien si les députés socialistes ont envie d'une dissolution qui serait, par parenthèses, le meilleur moyen pour Hollande d'être réélu en 2017 » (propos d'Alain Minc, économiste français, photo ci-contre).

    (Corinne Lhaïk, sur lexpress.fr, le 6 mai 2013)

     

     


    FlècheCe que j'en pense


    Emprunté du grec parenthesis (« action d'intercaler »), parenthèse désigne à l'origine un élément, accessoire et autonome, inséré dans une phrase. C'est dans cette acception que le mot est employé, au singulier, dans la locution classique par parenthèse, « sans rapport avec ce qui précède ou qui suit ». Au pluriel, il en est venu à désigner chacun des deux signes typographiques entre lesquels on place l'élément à isoler. Ce qui fait dire à Thomas qu'« une phrase formant parenthèse est souvent mise entre parenthèses ». Et ce qui me fait ajouter que, si l'on peut dire quelque chose par parenthèse, on l'écrit entre parenthèses.

    Comparez : Une prononciation qui, par parenthèse (= en passant), est très approximative. Une prononciation écrite entre parenthèses dans un dictionnaire.

    Force est de constater que cette utile distinction entre sens propre et sens figuré, entre la locution appartenant au langage de l'imprimerie (entre parenthèses, comme on écrit entre crochets, entre guillemets) et la figure de rhétorique (par parenthèse, par analogie avec par antithèse, par comparaison) n'est plus guère observée de nos jours : nombreux sont les auteurs à employer indifféremment l'une et l'autre formule pour marquer au cours de l'énoncé l'insertion d'une idée accessoire ; l'Académie elle-même note désormais dans son Dictionnaire : « Par parenthèse ou Entre parenthèses, pour annoncer une précision ou une digression. Par parenthèse, j'ajouterai que... Soit dit par parenthèse. Entre parenthèses, j'ajouterai, je vous ferai observer que... » Dans l'usage courant, par parenthèse s'est en fait vu voler la vedette par soit dit entre parenthèses, puis par entre parenthèses tout court, employé au propre comme au figuré.

    Contrairement à notre journaliste (que je soupçonne, par parenthèse, d'avoir mal retranscrit le propos d'Alain Minc), on s'efforcera à tout le moins de préserver la logique plaidant en faveur du singulier dans la première locution et du pluriel dans la seconde. Fermons là la parenthèse.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Une dissolution qui serait, par parenthèse, le meilleur moyen pour Hollande d'être réélu en 2017.

     

    « ChaqueQuintet(te) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :