• On lâche rien

    On lâche rien

     

     

    (slogan du troisième congrès du Parti de gauche, à Bordeaux, en mars 2013)

     

     
    FlècheCe que j'en pense


    Jean-Luc Mélenchon aurait-il perdu ses réflexes d'ancien professeur de français... ou bien cherche-t-il, plus vraisemblablement, à faire populaire ? Au risque de clamer le contraire de ce qu'il veut signifier.

    Après tout, il ne faudrait pas oublier que rien n'a pas toujours une valeur négative – en français, comme dans la langue de la finance internationale. S'il s'emploie le plus souvent avec la négation ne et signifie « nulle chose », ledit pronom indéfini a d'abord eu le sens de « quelque chose, quoi que ce soit », comme nous l'enseigne son étymologie (du latin res, « chose »). Cette acception positive se rencontre encore dans quelques locutions : Est-il rien de plus beau ? Il est parti sans rien dire. Défense de toucher à rien. Etc.

    Partant, le slogan du Parti de gauche pourrait bien être mal interprété : on lâche rien pour... « on lâche quelque chose » – en l'occurrence, la particule ne, qui doit se sentir orpheline comme dans ces tours relâchés (du style j'ai rien fait, j'ai rien entendu, etc.), qui appartiennent au langage familier.

    Mais bon, j'dis ça, j'dis rien...

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    On ne lâche rien !

     

    « Être gréRien tant que (de) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :