• Notable / Notoire

    La confusion entre ces deux paronymes est fréquente.

    Emprunté du latin notabilis, lui-même dérivé de notare (marquer, signaler), l'adjectif notable signifie « qui est digne d'être signalé », en parlant d'un fait ou d'une chose, et « important par son rang, sa situation, son autorité », en parlant d'une personne.

    Un avantage, une perte, une différence notable.

    Il a fait des progrès notables en orthographe (= remarquables). Son seul défaut notable est d'écrire mal (= le seul défaut qui mérite d'être relevé).

    Un changement notable se manifesta dans son comportement.

    Une personnalité notable (= qui occupe une position sociale importante) ou, substantivement, Un notable.

    De son côté, l'adjectif notoire (emprunté du latin notorius, connu) ne s'applique à l'origine qu'aux faits et aux choses et signifie « qui est connu, manifeste, constaté de tous ». Ce n'est que par une extension de sens – qui attribue à l'individu une notoriété qui est en fait celle de son défaut – que l'Académie l'admet désormais, dans une acception essentiellement péjorative, pour qualifier « une personne désignée par un trait de comportement, de caractère, un défaut qui la caractérise et qui est connu de tous ».

    Une injustice notoire (= un fait véritablement injuste, considéré par tous comme injuste).

    La terre tourne autour du soleil, cette vérité est notoire.

    Un imbécile, un alcoolique notoire (= avéré, reconnu par tous comme tel).

    L'incompétence notoire de ce médecin a alerté le Conseil de l'Ordre.

    Il est notoire qu'il lui a sauvé la vie (tour impersonnel).

    Ainsi distinguera-t-on un fait notable (= important, qui mérite d'être signalé) d'un fait notoire (= connu de tous, dont nul ne peut contester l'authenticité ni l'existence), mais en aucun cas on ne dira que « le prix du gaz devrait connaître une augmentation notoire le mois prochain » !

    Séparateur de texte


    Remarque 1
    : En dépit de l'évolution de l'Académie sur ce point, l'emploi de notoire appliqué aux personnes reste encore critiqué par certains puristes, notamment lorsqu'il s'accompagne d'une connotation élogieuse. Hanse recommande par exemple de ne pas dire un écrivain notoire mais, selon le contexte, connu ou notable. D'autres grammairiens donnent à notoire, dans cet emploi, le sens positif de « reconnu dans sa spécialité », « célèbre ».

    Remarque 2 : Dupré (voir bibliographie) note à juste titre : « Notoire insiste sur la connaissance, notable sur la valeur ».

    Remarque 3 : Les mêmes remarques valent pour les noms et adverbes dérivés : notabilité (= caractère de ce qui est notable ; personne influente) et notablement (= d'une manière notable, importante) ; notoriété (= caractère de ce qui est notoire ; réputation favorable qu'une personne s'est acquise auprès de l'opinion) et notoirement (= au su de tout le monde).

    Remarque 4 : On notera que l'expression de notoriété publique frise le pléonasme.

    Notable / Notoire

    La France a passé le cap du Nouvel An 2012 « dans le calme et sans incident notoire », s'est félicité le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.
    Notable eût été préférable !
    (photo wikipedia sous licence GFDL)

     

    « Alarmant / AlarmisteÉponyme »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :