• Les singes font la grimace

    « Les singes du Nouveau Monde (...) se distinguent des espèces africaines par un certain nombre de caractéristiques dont un pouce moins opposable et une queue préhensible. »
    (Joël Ignasse, sur sciencesetavenir.fr, le 21 juillet 2014) 

     

    Platyrhinien (photo Wikipédia)

     

    FlècheCe que j'en pense

    Je tombe des nues, pour ne pas dire de l'arbre. Que voulez-vous, une queue préhensible, voilà une information qui n'a guère d'intérêt, ne manqueront pas de faire remarquer les mauvaises langues : car enfin, ne le sont-elles pas toutes ? Il n'est que trop clair, en l'espèce, que notre journaliste s'est emmêlé les suffixes entre préhensile, qui se dit d'un organe qui a la faculté de saisir (sens actif), et préhensible, qui signifie « qui peut être saisi » (sens passif). Vous... saisissez la différence ? Comparez : « Le caméléon se sert de sa langue préhensile pour attraper les insectes » (Académie) et «  Cette idée de contravention, aussi nette, aussi aisément préhensible qu'un caillou qu'on serre dans la main » (Maurice Genevoix).

    À la décharge du contrevenant, reconnaissons que la confusion entre ces deux dérivés savants du latin prehensum, supin de prehendere (« saisir, prendre, atteindre »), ne date pas d'hier : que l'on songe à Littré qui s'étonnait que Buffon (1) se fût parfois laissé aller à écrire, à tort, « queue préhensible » ; ou encore à Georges Duhamel, qui aurait dû éprouver quelque appréhension à rédiger cette phrase : « De toutes mes forces je m’agrippais aux poignées et je sentais mes orteils, touchés de vertu préhensible, étreindre le marchepied à travers le cuir de mes brodequins. » Il faut dire que, sous l'influence de compréhensible, préhensile est plus souvent qu'à son tour déformé en préhensible, forme pourtant qualifiée de « rare » par le TLFi − et carrément ignorée des dictionnaires usuels comme de celui de l'Académie (2). Aussi l'usager soucieux de respecter la langue veillera-t-il à bien distinguer les deux paronymes, s'il ne veut pas être pris pour un sagouin.

    (1) On doit au célèbre naturaliste français la première occurrence de préhensile (1758).

    (2) Selon Dupré, préhensible (attesté dès 1595) est « à peu près sorti de l'usage ». De fait, l'adjectif ne figure, à ma connaissance, que dans le Littré, le Dictionnaire historique de la langue française, le TLFi et d'anciennes éditions du Petit Larousse.

    Remarque : Un pouce est dit opposable s'il peut être mis en face et en contact des autres doigts.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Une queue préhensile.

     

    « Décision peu ordinairePour le meilleur et aussi pour le pire »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Michel JEAN
    Mardi 3 Mars 2015 à 11:24

    R' b'j, donc! si j'ai bien compris :Ré(préhensible) est issu de préhensible...?

    2
    Mardi 3 Mars 2015 à 12:00

    Pas exactement : répréhensible est dérivé du latin reprehensibilis ("digne de blâme, de critique"), formé sur le supin reprehensum de reprehendere (qui a donné reprendre), lequel est lui-même dérivé de prehendere ("prendre"), à l'origine de la famille de préhensile et préhensible.

    3
    Claire35
    Mardi 3 Mars 2015 à 15:01

    Bonjour,

     

    J'ai vraiment du mal à trouver cette info qui pourrait m'aider à trancher. Quand on parle du haut pays niçois et qu'on parle du Haut-Pays, s'agit-il d'un lieu géographique précis, qui motiverait cette graphie ?

     

    Help :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mardi 3 Mars 2015 à 15:48

    A partir du moment où les spécialistes de la langue (Académie, Rey, Pivot) s'accordent sur la graphie pays niçois, rien ne justifie l'emploi des majuscules dans haut pays niçois. Concernant le trait d'union, il est vrai que l'Académie écrit arrière-pays... mais haut pays, bas pays. J'en déduis donc que l'on écrira correctement : le haut pays niçois.

    5
    Pingouin
    Samedi 16 Juillet 2016 à 21:31

    Tact n'a donné que tactile, aurait-on pu imaginer une tablette tactible ?

      • Mardi 19 Juillet 2016 à 14:12

        Tactile (« qui concerne le toucher, qui est perçu par le toucher ») a été directement emprunté du latin tactilis (« tangible, palpable »), lui-même dérivé de tactum, supin de tangere (« toucher »). Le suffixé en -ible correspondant est donc plutôt tangible (« qui est perceptible par le toucher »).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :