• Le Journal Officiel enterre le hash... tag !

    Le Journal Officiel enterre le hash... tag !

    « Mot-dièse : Suite signifiante de caractères sans espace commençant par le signe # (dièse), qui signale un sujet d'intérêt et est insérée dans un message par son rédacteur afin d'en faciliter le repérage. »

    (JORF du 23 janvier 2013)

     

     
    FlècheCe que j'en pense


    Voici donc la dernière création en date de la commission générale de terminologie et de néologie : mot-dièse (mots-dièse, au pluriel), en lieu et place du hashtag bien connu des accros des réseaux sociaux.

    Certes, le nouveau-né nous offre un profil plus familier que cet anglicisme formé de la juxtaposition des termes hash (« croisillon », en typographie) et tag (« bribes de conversation »). Problème : le signe associé à ce dernier (le fameux croisillon #) ne saurait être confondu avec le dièse ♯ des musiciens !

    Les membres de la commission auraient-ils été plus inspirés de s'en tenir au néologisme déjà utilisé par nos cousins québécois : mot-clic ? Le débat est ouvert... sous l'œil goguenard de millions de « twitteurs » (ou de « twittos »).

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Je suggère : mot-croisé, en attendant de trancher (d'un coup de... hache).

     

    « Voir(e) plusIl est vrai(e) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 22:02

    "Twittos"  ? Des Internautes, des Utilisateurs ?

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 22:33

    C'est ainsi que l'on appelle les utilisateurs de Twitter dans le jargon des réseaux sociaux...

    3
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 23:49

    Je tiquais sur la majuscule.

    4
    Marc81 Profil de Marc81
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 10:08

    Et vous avez Raison !

    5
    Mardi 9 Avril 2013 à 00:02

    En effet, ils sont un peu obligés de le faire, bien qu'avec une année en retard supplémentaire par journée qui passe s'ils veulent faire le travail correctement, mais c'est quand même insulter les Canadiens que d'ignorer ce qu'ils font là-bas et, pour hashtag, il y a plus de 2 ans...

    6
    Michel JEAN
    Mercredi 27 Janvier 2016 à 10:13

    Bonjour M. Marc, (cnrtl) dans les intruments à clavier c'est le mot touche qui semble le mieux paraître  et convenir. Merci. Bye. Mich.

    7
    Chambaron
    Samedi 15 Avril à 23:27

    Quelques années plus tard, force est de constater qu'aucune des tentatives de traduction littérale ne s'est imposée. On aurait d'ailleurs bien fait d'isoler le signe # seul — qui s'est toujours appelé un croisillon — de l'ensemble composé avec le mot qui suit. Ce dernier relève bêtement du « mot-clé », terme qui réapparait d'ailleurs dès que l'on sort du monde spécifique de Twitter. La fonctionnalité consistant à retrouver des articles éparpillés via un clic sur un lien est courante sur de nombreux sites sans qu'on remette en cause de terme de mot-clé. Par ailleurs il est ancien (environ un siècle) notamment en lexicologie.

    Pour moi, la leçon à retirer de cette lamentable affaire du "hashtag" est claire : il faut arrêter de faire des concours Lépine pour la traduction improbable du premier mot étranger venu. La technologie, même la plus nouvelle, s'accommode souvent des mots existant déjà par milliers pour désigner des réalités assez proches. Après tout, ordinateur — modèle d'appropriation réussie — n'était-il pas un mot d'Église existant mais en déshérence ?

    À ceux que le sujet intéresse, je recommande des sites comme Wiki LF ou surtout France Terme qui montrent l'activité intense d'acclimatation précoce des mots d'origine étrangère, en particulier dans les domaines techniques.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :