• Le coin du feu

    « [D'aucuns] demandent à la Ville d’Amiens et à Amiens Métropole de régler au plus vite la question de la galerie du quartier "qui est en train de mourir à petits feux". »
    (Térézinha Dias, sur courrier-picard.fr, le 18 mars 2015) 

     

     

    FlècheCe que j'en pense


    Loin de moi l'intention de jeter de l'huile sur le feu, mais j'en étais resté, pour ma part, à la graphie à petit feu (avec feu mijoté au singulier), qui signifie proprement « à température modérée (en parlant de cuisson) » et, au figuré, « lentement, progressivement (en faisant durer la douleur ou l'impatience) » : « Cuire à petit feu, c'est-à-dire en faisant un petit feu » (Littré) ; « Cette entreprise meurt à petit feu » (Académie) ; « Le chagrin le fait mourir à petit feu » (Petit Robert) ; « ce vieux seigneur était capable de la faire périr à petit feu dans une cage de fer » (Balzac).

    Pour autant, l'honnêteté m'oblige à reconnaître que la forme à petits feux se rencontre chez quelques écrivains, dont René de Obaldia (« la paralysée agonise à petits feux dans son fauteuil ») et Yasmina Khadra (« il se tue à petits feux à coups de joints et de vin frelaté »). La chose est d'autant plus surprenante que, contrairement à ce que l'on pourrait penser, notre locution n'est pas née dans la chaleur du fourneau, mais plutôt dans celle du brasier, feu désignant ici le supplice du bûcher : Brûler un condamné à petit feu, si l'on en croit la définition de feu Littré, c'était le brûler lentement, afin de rendre le supplice plus cruel. Partant, inutile de jouer avec le feu : le pluriel n'est pas de mise ici.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    La galerie du quartier qui est en train de mourir à petit feu.

     

    « Drôle de bouilleUne bio, vous êtes sûr ? »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Nini92
    Lundi 23 Mars 2015 à 13:57

    Bonjour Marc,

     

    Si on parle de Polaroid (modèle d'appareil photo), je trouve Polaroid dans mon Larousse 2004. Je vois que Robert, lui, n'hésite pas à baisser la capitale, et je trouve Polaroïd. Quand je parle de Polaroid, puis-je laisser tel quel, et cela même pour les clichés les Polaroid ?

     

    Merci beaucoup

    2
    Lundi 23 Mars 2015 à 17:18

    Si l'on considère qu'il s'agit toujours de la marque déposée, on aura recours à la majuscule et à l'invariabilité. Si l'on considère qu'il s'agit désormais d'un nom commun, on emploiera la minuscule et la marque du pluriel le cas échéant.
    On notera par ailleurs que l'Académie, Robert et Bescherelle préconisent la graphie avec tréma, contrairement à Larousse.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :