• L'hypothèse courrait

    L'hypothèse courrait« Les cardinaux ne sont plus accessibles aux quelques 6.000 journalistes venus couvrir l’événement historique (...) C’est l’hypothèse d’un pape américain, du nord ou du sud, qui courrait le plus à quelques heures du conclave (...) Un style "yankee" qui convient évidemment moins aux plus conservateurs, qui semblaient plutôt placer leurs espoirs dans le brésilien Odilo Scherrer, plus sérieux et plus proche des Européens » (à propos de la première journée dudit conclave).

    (Marie Lemonnier, sur nouvelobs.com, le 12 mars 2013)

     

     
    FlècheCe que j'en pense


    Dieu, que d'approximations !

    Confusion entre quelque adjectif (devant un nom) et quelque adverbe (au sens de « environ » devant un adjectif numéral) : Il a invité quelques journalistes mais Il a invité quelque deux cents journalistes.

    Confusion entre le nom de nationalité (qui exige la majuscule) et l'adjectif associé (qui se contente de la minuscule) : Torben Grael est le Brésilien le plus médaillé aux JO mais Il boit du café brésilien.

    Et, cerise sur la calotte, confusion entre les formes conjuguées du verbe courir : Une rumeur courait dans le public (imparfait de l'indicatif) mais D'aucuns réfutent que le français courrait un danger face à l'anglais (conditionnel présent). Rappelons que ledit verbe ne prend deux r qu'au futur et au conditionnel.

    À croire que notre journaliste a cherché à nous enfumer...


    Voir également le billet Quelque

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Les cardinaux ne sont plus accessibles aux quelque 6 000 journalistes.

    L’hypothèse courait.

    Ils semblaient plutôt placer leurs espoirs dans le Brésilien Odilo Scherrer.

     

    « Faire dont de sa personneLes calendes grecques sont légions »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :