• Ils ne se sont pas fait(s) prendre alentour(s)

    Ils ne se sont pas faits prendre

    « Qui, des "casseurs" ou des "ultras", a fichu un brin monstre au Trocadéro et alentours lundi soir, en marge des célébrations du titre de champion de France du Paris Saint-Germain ? (...) "Les vrais casseurs, ils ne se sont pas faits prendre." »
    (Sylvain Mouillard, sur liberation.fr, le 13 mai 2013)

     

     

     
    FlècheCe que j'en pense


    Un « brin monstre » ? Curieuse cohabitation que voilà, entre un premier substantif tout en modestie (un brin signifie familièrement « un petit peu ») et un second qui se la joue champion du monde, quand il est comme ici employé adjectivement au sens de « très important, exceptionnel ». On frise l'oxymore... à moins qu'il ne s'agisse plus vraisemblablement du brin picard, survivance de l'ancien français bran ou bren, qui prit le sens d'« excrément » après avoir désigné la partie la plus grossière du son, donc le rebut. Auquel cas, il faudrait avoir du brin dans les yeux pour ne pas saisir l'image : les casseurs ont fichu une m... noire !

    Avec alentour(s), on ne frise plus, on plonge... dans la confusion entre l'adverbe (« à proximité, tout autour, dans l'espace environnant »), qui s'écrit sans s final, et le substantif masculin pluriel, qui désigne « les lieux qui entourent un espace, les environs » et qui est toujours accompagné d’un déterminant. Comparez : Il regardait alentour (ou à l'entour, graphie généralement considérée comme vieillie) et Il n'y a personne aux alentours.

    Quant au participe passé fait, rappelons à notre journaliste qu'il reste invariable quand il est suivi d'un infinitif. N'est-il pas dommage de se faire casser pour un brin... d'inattention ?

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Qui a fichu une pagaille monstre (on écrit également pagaïe voire pagaye) au Trocadéro et aux alentours (ou dans ses alentours) ?

    Les vrais casseurs ne se sont pas fait prendre.

     

     

    « GriffadeLes fêtes de fin d'année(s) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Miliyama
    Jeudi 23 Mai 2013 à 23:33

    Bonsoir, je voulais juste préciser que j'entends assez souvent parler de "brin" pour parler de bazar... pour ne pas dire bordel. Donc un "brin monstre" n'a rien de choquant ou de faux à mon sens.

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Jeudi 23 Mai 2013 à 23:47

    Merci de cette précision. Il serait intéressant de connaître l'origine de ce brin-là...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :