• Il but(t)e

    Il but(t)e
    « Eramet butte sur les fluctuations de l'économie chinoise » (à propos du groupe minier et métallurgique français).

    (Joël Antoine, sur votreargent.fr, le 30 avril 2013)

     

     

     
    FlècheCe que j'en pense


    Le groupe français se serait-il lancé de but en blanc dans la culture du chou chinois ?

    Rien n'est moins sûr, tant il semble évident que notre journaliste a buté sur un mot – un verbe, en l'occurrence.

    Il se gardera à l'avenir de toute « fluctuation » entre les homophones buter (dérivé de but et employé ici dans son sens figuré de « se trouver retardé ou arrêté par des difficultés ») et butter (dérivé de butte et signifiant « garnir de terre le pied d'une plante, d'un arbre »), sous peine d'être en butte aux pires moqueries.


    Voir également le billet Dans le but.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Eramet bute sur les fluctuations de l'économie chinoise.

     

    « Se refuser de (à)Accep(ta)tion »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :