• Huis(-)clos

    Huis clos

    « Le journaliste de France 2 Guillaume Daret a pu obtenir cette vidéo amateur de cette réunion à huis-clos » (du bureau politique de l'UMP après l'invalidation de son compte de campagne).

    (paru sur nouvelobs.com, le 8 juillet 2013) 

     

     
     

    FlècheCe que j'en pense

     
    N'en déplaise à notre journaliste, le trait d'union n'a pas voix au chapitre dans une réunion tenue à huis clos (cf. Académie, Girodet, Thomas, Hanse). Force est de constater que la faute n'est pas récente, à l'instar de cette affiche du film de Jacqueline Audry, tiré du livre éponyme de Jean-Paul Sartre.

    Issu (selon le Dictionnaire historique) du latin ustium, altération de ostium, « ouverture, porte », huis (avec h et s muets) est un vieux mot masculin qui désigne la porte extérieure d'une maison. Il ne se rencontre plus guère que dans la locution à huis clos – entendez, au Palais, « les portes étant fermées au public » et, au figuré, « en petit comité ».

    Selon Robert, on a écrit huis avec un h pour éviter la lecture vis, à l'époque où le u se confondait avec le v. De fait, ledit h, faute d'être justifié par l'étymologie, est logiquement muet dans huis et ses dérivés : l'huis, l'huisserie, l'huissier... mais devient curieusement aspiré dans huis clos : Frapper l'huis ou à l'huis mais Demander, requérir le huis clos (forme substantivée). Par exception, selon l'avis de Littré ? Par analogie avec le hiatus contenu dans à huis clos ? Il faut croire que le débat, lui, n'est pas encore clos.

    Remarque : On se gardera également de toute confusion avec le chiffre huit (du latin octo) : « réunion à huit clos » (Les Échos).


    Voir également le billet Clore / Clôturer.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Une réunion à huis clos.

     

    « Blanchi(e)mentAccords "désaffectés" »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Fafou974
    Mercredi 4 Janvier à 08:03

    Bonjour, j'avoue que l'expression "le livre éponyme de Jean-Paul Sartre" me laisse perplexe. "Eponyme" ne signifie-t-il pas "qui donne son nom à" ? Dans ce cas, c'est Jean-Paul Sartre qui est l'auteur éponyme et non son livre. 

      • Mercredi 4 Janvier à 12:44

        "Le film de Jacqueline Audry, tiré du livre éponyme de Jean-Paul Sartre" : c'est le livre de Sartre qui a donné son nom au film d'Audry.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :