• Grince-t-il

    grince-t-il


    « "2008 semble aujourd'hui appartenir à un autre univers. Obama se présentait alors moins contre John McCain que contre les terribles années Bush", grince Hank Sheinkopf, consultant démocrate de New York. »

    (Philippe Coste, dans L'Express n° 3188, août 2012)



    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Pete Souza)


    surprend-elle

    « "Il a raison sur un certain nombre de chose !" surprend alors l’ex-patronne d’Europe Ecologie – Les Verts » (Cécile Duflot, à propos des critiques de Jean-Luc Mélenchon sur les cent premiers jours du gouvernement Ayrault).

    (Lilian Alemagna, sur liberation.fr, le 23 août 2012)




    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Marie-Lan Nguyen)

     

    FlècheCe que j'en pense


    Il ne faudrait pas exagérer ! S'il est normal de remplacer l'incise dit-il par des verbes de substitution déclaratifs (répondre, crier, s'écrier, s'exclamer, reprendre, interroger, etc.), voire par des équivalents suggérant l'émission d'un son (murmurer, bredouiller, soupirer, gémir...), on se gardera de verser dans la mode actuelle consistant à recourir à des verbes dont le sens n'implique aucune idée de paroles : « Il est abusif de remplacer dans des incises le verbe dire par sursauter, sourire, s'apaiser, etc. » écrit ainsi Hanse.

    On suppose que nos journalistes, dans un souci louable de faire court, avaient en tête respectivement « dit en grinçant des dents » (ou « dit d'une voix grinçante ») et « dit de façon suprenante ». Que ne se sont-ils retenus de l'écrire !


    Remarque : On notera par ailleurs ce singulier singulier dans « un certain nombre de chose », alors que le pluriel est logiquement requis après les locutions construites avec nombre de. À croire que le gouvernement actuel n'a vraiment rien à mettre à son actif...

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    « 2008 semble aujourd'hui appartenir à un autre univers », dit Hank Sheinkopf, amer.

     « Il a raison sur un certain nombre de choses ! », dit Cécile Duflot de façon surprenante.

    « Une vertu détendanteTriomphal / Triomphant »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mouche
    Jeudi 9 Août 2012 à 22:00

    Le Grand Robert (ed. 2011, en ligne) se montre plus tolérant. À l'entrée Grincer :

    <label title="trans. • transitivement : présente un emploi exceptionnellement transitif d'un verbe intransitif">Trans.</label> <label title="rare • qualifie un sens, un emploi (didactique, technique, etc.) rare ou exceptionnel d'un mot">Rare</label>. Produire (un son grinçant). Le violon grinçait une rengaine. — Dire, prononcer avec une voix grinçante et une expression hargneuse, acerbe. — (En incise, ou en tête de phrase). Trop aimable, grinça-t-il. 

    « Ce qui n'est pas pour me déplaire », sourit-elle. (^_^)

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Jeudi 9 Août 2012 à 22:22

    J'en conclus que le Robert est à la mode (ce dont je ne doutais pas...) !
    Sans doute fait-il preuve de la même ouverture d'esprit à l'égard de sourit-il, se vexa-t-il, etc...
    Le tout est de ne pas abuser de ce procédé !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :