• Endormir

    « Paris dérivait et Bertrand Delanoë lui a redonné son honneur, Paris s'endormissait et Bertrand Delanoë lui a redonné un temps d'avance. » (Martine Aubry, mai 2009)


    Humour, inattention, créativité exacerbée ? Peu importe... N'en déplaise à madame Aubry, le verbe endormir ne se conjugue pas sur le modèle de finir et des verbes du deuxième groupe ! On dit : il s'endormait, en s'endormant et non il s'endormissait, en s'endormissant.

    Cette dérive se rencontre pourtant de plus en plus fréquemment – surtout à l'oral –, sans doute par analogie avec le mot endormissement. À cela près que ce dernier est un authentique... barbarisme !

    Pour évoquer le passage de l'état de veille au sommeil, le substantif endormement serait grammaticalement plus correct. Mais force est de constater que celui-ci a été depuis longtemps supplanté par celui-là, dans le langage courant, au point d'avoir également la préférence de l'Académie, dans la dernière édition de son Dictionnaire : « Endormement. Rare. On dit plus couramment Endormissement ».

    Le voluptueux endormement de la nature (Romain Rolland).

    Les trajets trop longs provoquent souvent l'endormissement (= somnolence, par extension).

    Ceux qui ne se satisfont ni de l'un ni de l'autre pourront toujours recourir au synonyme assoupissement, qui ne fait pas débat !

    Endormir, endormement, endormissement
    Somnifère, remède pour faciliter l'endormement.

     

    « Au côté / Aux côtés (de)Le déroulé d'une émission »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    soky
    Vendredi 1er Juin 2012 à 22:00
    soky

    Oh ! Après une première lecture, je n'ai pas vu la faute. "S'endormissait" me paraissait tout à fait correct. Mais maintenant que vous l'avez pointé, la faute saute aux yeux.

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Samedi 2 Juin 2012 à 10:08

    Il faut croire que ce billet avait donc une utilité !
    A bientôt

    3
    nathanaelgarion
    Lundi 22 Septembre 2014 à 13:19

    Bonjour Monsieur, 

    Tout d'abord, je tiens à vous féliciter pour la qualité de votre travail que je trouve remarquable. Je suis votre blog avec grand intérêt et il ne se passe pas une journée sans que j'en consulte un article. Je tenais simplement à vous faire remarquer que le somnifère est un remède à l'insomnie et non pas à l'endormement. L'endormement est le but recherché par le somnifère, le somnifère ne peut donc être une manière d'y remédier. Enfin il me semble... 

    Je vous avoue éprouver tant d'admiration à l'égard de votre travail et de votre souci de correction que je ne suis pas sûr en rédigeant ces lignes d'avoir raison. 

    Dans l'attente d'une réponse, 

    Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mon admiration profonde. 

    J. Caron-Boilly

    4
    Lundi 22 Septembre 2014 à 13:43

    Merci de votre message de soutien... et de votre bienveillante vigilance !
    Il faut croire que je n'étais pas bien... réveillé.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :