• Dévaster

    J'entends parler ce midi, au journal télévisé, d'un appartement dévasté par un incendie. À moins de sombrer dans l'exagération apocalyptique, il me semble que ravagé eût été plus approprié.

    En effet, le verbe transitif dévaster, emprunté du latin devastare (détruire, ravager en faisant le vide), se dit surtout, au sens propre, d'un pays, d'un lieu de vaste étendue ravagé par la guerre ou par quelque autre fléau. Dans cet emploi, il est synonyme de ravager.

    Les barbares dévastèrent le pays (ou ravagèrent le pays).

    Des nuées de sauterelles ont dévasté le Sahel (ou ont ravagé le Sahel).

    Les campagnes ont été dévastées par un ouragan (ou ont été ravagées).

    Une épidémie a dévasté la région (ou a ravagé la région).

    Pour tous les dégâts de moindre ampleur, le recours au verbe ravager (= causer des destructions, des dommages par l'effet d'une action violente et rapide) est préférable.

    La grêle a ravagé ce vignoble (et non a dévasté ce vignoble) mais Un séisme a ravagé (ou a dévasté) cette région.

    Séparateur de texte


    Remarque
    : Au sens figuré, dévaster est synonyme de ravager et signifie « altérer profondément » : Le chagrin avait dévasté son visage (Dictionnaire de l'Académie). L'amour passionné dévaste les âmes où il règne (Chateaubriand).

    Dévaster

    La forêt amazonienne, dévastée par la cupidité des hommes.
    (source static.guim.co.uk)

     

    « Draconien / DrastiqueAlcoolique / Alcoolisé »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :