• De quoi je m'en mêle...

    « Il m’a fallu attendre le début de soirée et l’arrivée d’un autre SMS – cette fois émis par un collaborateur de Pierre Moscovici – pour savoir de quoi il en retournait exactement. »

    (Michel-Édouard Leclerc, sur son blog, le 21 novembre 2013)
     

    FlècheCe que j'en pense


    Selon Claude Duneton, la locution figurée (comprendre, savoir) de quoi il retourne tirerait son origine de certains jeux de cartes, où il est d'usage à la fin de la distribution de retourner une carte – appelée la retourne – de façon qu'on en voie la figure et la couleur qui détermine l'atout : Il retourne de carreau (ou la retourne est de carreau), d'où l'expression savoir de quoi il retourne, passée dans la langue familière avec le sens de « savoir de quoi il est question ».

    C'est vraisemblablement par confusion avec une autre construction du verbe retourner (s'en retourner pour « s'en aller ») que ledit tour impersonnel se voit parfois affubler d'un en superfétatoire. Vous, je ne sais pas, mais moi, ça me retourne les sangs !

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Pour savoir de quoi il retournait exactement.

     

    « Les mille et un millesOrtho-gaffe »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    isadenimes
    Mardi 3 Décembre 2013 à 22:39
    isadenimes

    Moi aussi, j'en ai les sangs tout retournés, comme à chacun de ces "y", tant superfétatoires, eux aussi, et récurrents... Comme dans : "Nous sommes allés dans ce restaurant où on y servait..." Au secours !!!!

    2
    Roméo
    Lundi 30 Mars 2015 à 15:07

    Si un pouviez rédiger un billet sur les emplois respectifs de de quoi et de ce dont et un autre sur ceux de de ce que et de ce dont, ce serait très utile, je pense, quoique très délicat.


    Bien cordialement.


    JB

    3
    Lundi 30 Mars 2015 à 15:54

    Peut-être trouverez-vous votre bonheur dans ce billet...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :