• De l'art de miser sur le mauvais cheval


    « Jusqu'au bout du suspens, 4 cavaliers se sont disputés le titre mondial » (à propos du concours de saut d'obstacles lors des Jeux équestres mondiaux).
    (Erick Haas, sur francetvinfo.fr, le 7 septembre 2014)




      

    FlècheCe que j'en pense

    Il faut croire que notre journaliste a eu bien plus de mal à surmonter l'obstacle que constitue l'accord du participe passé d'un verbe pronominal. L'exercice était pourtant à portée de bride : les cavaliers ont disputé (entendez : ont cherché à obtenir) quoi ? le titre mondial, complément d'objet direct placé non pas sous le sabot de leurs montures, mais bien après le participe passé disputé. L'invariabilité est donc de rigueur pour quiconque prétend être à cheval sur les règles d'accord de la langue.

    Est-il besoin de préciser que les choses auraient été différentes si se disputer avait dû s'entendre au sens de « se quereller » ? Quatre cavaliers se sont disputés... de façon fort peu cavalière !

    Voir également le billet Accord du participe passé des verbes pronominaux.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Quatre cavaliers se sont disputé le titre mondial.

     

    « Au pied de la lettreCoquille maison »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :