• Comme de bien entendu

    « Microsoft a présenté, mardi à New York, sa troisième tablette Surface Pro. Plus grande que ses rivales, elle affiche un écran 12 pouces et toute une suite bureautique et créative qui doit lui permettre de concurrencer les ordinateurs portables. A commencer par ceux d'Apple que la Surface Pro 3 en tant concurrencer. »
    (Melinda Davan-Soulas, sur tf1.fr, le 21 mai 2014)  

     

    FlècheCe que j'en pense

    Ce qu'il ne faut pas... entendre !


    Remarque : La coquille a été promptement corrigée, ce qui, entendons-nous bien, est tout à l'honneur de la rédaction. Dommage que cette dernière ne se soit pas également intéressée, quelques lignes plus bas, à cet accord à couper le souffle : « les Surface 2 RT et Pro avaient réussi à redonner de la crédibilité à la société fondée par Bill Gates sur un marché des tablettes qui s'essoufflent doucement ».

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    À commencer par ceux d'Apple que la Surface Pro 3 entend concurrencer.

     

    « L'argent ne fait pas le bonheurCoût de rabot »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :