• Chaud devant !

    «  Il a donc fallu utiliser des éléments absorbeurs d'humidité -sucre, cel et sirops- pour éviter le "désastre" [...] Augmenter l'acidité de la sauce, du fromage et de la pâte a permis d'éviter la prolifération de bastéries [...] le prototype pepperoni a une consistence de pizza à la pâte épaisse, plutôt molle. »
    (Ulla Majoube, sur lexpress.fr, le 17 février 2014)  

    FlècheCe que j'en pense

    Las ! il était écrit que nous n'échapperions pas au désastre orthographique.

    Le monde est mal fait : des chercheurs américains mettent la dernière main à une pâte à pizza qui reste comestible pendant trois ans... quand des journalistes français traînent la patte dès lors qu'il s'agit de prendre trois minutes pour relire leur prose savoureuse.

    Je sens que les boulettes vont me rester quelque temps sur l'estomac.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Sucre, sel.

    La prolifération de bactéries.

    Une consistance de pizza.

     

    « Prise de têteLa théorie des nombres »

  • Commentaires

    1
    Tsuneo
    Samedi 1er Mars 2014 à 20:27

    Et le pire, c'est que n'importe quel correcteur orthographique les aurait corrigées, ces fautes...

    2
    Pingouin
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 09:58

    Voilà une pizza entièrement garnie d'exhausteurs de goût.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Michel JEAN
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 16:43

    ... et qui s'accompagne, de toute façon(s)! d'un délicieux français bien  (toster), et ce, sans trop ni bruler, ni griller les étapes (!!!) Bye.

    4
    Milon de La Ferté
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 17:28

    Je dis une Pièce pour pizza parce que je suis quasi-certain de l'origine similaire du vocable, la forme du plat me paraissant l'attester, de même que j'emploie le terme Mousserelle pour Mozarella, le tendre goût de la spécialité fromagère me rappelant celui de ces champignons bien cuisinés ! Je déplore d'ailleur l'incapacité de la langue française à savoir encor traduire les mots étrangers au lieu de les assimiler sottement dans leur orthographe originelle souvent bien moins musicale que d'habiles et adroites transcriptions :

    Aussi en va-t-il de même pour la plupart des noms propres ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :