• Big bourde

    « Big Ben, [...] l'horloge la plus célèbre du monde, a sonné pour la dernière fois à midi précise(s), avant de se taire pendant quatre ans, le temps d'effectuer des travaux de rénovation. »
    (Julien Arnaud, sur TF1, le 21 août 2017)

    (photo Colin / Wikimedia Commons)

      FlècheCe que j'en pense


    Entendu hier soir, à la fin du journal de Julien Arnaud, un à midi précise(s) de curieuse facture. Rappelons ici que, si l'adjectif précis, après une indication horaire, s'accorde naturellement au féminin avec le mot heure(s) (il est une heure précise, à une heure vingt précise, à deux heures et demie précises... [*]), il prend le genre opposé quand il qualifie les substantifs masculins midi ou minuit, qui désignent respectivement le milieu du jour et le milieu de la nuit : « Nous dînons à midi précis » (Littré), « À midi précis, à minuit précis, à midi quarante précis » (Grevisse), « Il est midi et demi précis » (Office québécois de la langue française), « Son sermon est promis depuis trois mois pour la pentecôte, à midi précis » (Musset), « Tous les jours, à midi précis, il arrivait » (Pierre Loti), « Enfin, elle m'a donc reçu, et elle m'a invité… Minuit précis, après le théâtre » (Zola).

    Mais voilà, grande est la tentation, notamment dans le français parlé, de dire à midi précise(s), par analogie avec à douze heures (= midi) précises ou par ellipse du mot heure dans un hypothétique à midi, (heure) précise. À y regarder de près à mes heures perdues, force m'est, hélas ! de constater que la langue écrite n'a pas l'heur d'être épargnée. Jugez-en plutôt : « Il faudrait [...] me le faire savoir à moi de bonne heure, c'est-à-dire à midi précises » (lettre de George Sand à Pauline Viardot), « Il y a maintenant un convoi de chemin de fer à midi précises » (lettre d’Édouard Cabarrus à Théophile Gautier), « Le rendez-vous était fixé à la Coupole, dans la partie Brasserie, n'est-ce pas, à midi précise » (Michel Arrivé). Reconnaissons, à la décharge des contrevenants, que la faute ne date pas de la dernière heure. En 1811, Girault-Duvivier la dénonçait déjà dans sa Grammaire des grammaires : « On dit : J'irai vous voir à midi précis ; [...] et non pas : j'irai vous voir à midi précise. » Il faut croire qu'en matière d'abus langagier le temps reste désespérément figé.


    [*] On notera que la fraction horaire qui suit l'heure n'a aucune incidence sur l'accord.

    Remarque 1 : Les mêmes observations valent pour passé : « À midi passé » (Grevisse). Mais, curieusement, l'hésitation n'est guère de mise dans ce cas ; rares sont, en effet, les attestations des graphies midi passée ou midi passées. À la bonne heure !

    Remarque 2 : Selon l'Académie, on écrit : à six heures juste (adverbe), à six heures sonnantes, battantes, tapantes (voire pétantes dans la langue très familière), à midi sonnant (midi étant du masculin), à minuit sonnant (plus rarement : sonnante, minuit « s'[étant] utilisé au féminin jusqu'au XVIe siècle et se rencontr[ant] encore sous cette forme dans des emplois régionaux ou littéraires »). On notera cependant que, dans ces emplois, battant, pétant, sonnant, tapant restent parfois invariables, avec une valeur de participe présent. Curieusement, le Petit Larousse illustré, qui laisse pourtant le choix dans son Mémento de grammaire entre partir à trois heures sonnantes (adjectif) et partir à trois heures sonnant (participe présent), affirme que seul à une heure sonnant est correct. Il va sans dire qu'une explication serait la bienvenue. Las ! l'intéressé, quelle que soit l'heure, est aux abonnés absents...

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Big Ben a sonné pour la dernière fois à midi précis.

     

    « Retour de flammeDe guerre lasse »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Août à 15:49

    Je me demande dans quelle limite ici ce n'est pas une graphie "euphonique" ce qui explique que passé midi, on n'ajoute pas de marque du féminin étant donné que on e est muet.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :