• Au côté / Aux côtés (de)

    Les subtilités de la langue française – si fréquemment décriées – témoignent le plus souvent d'un souci de précision fort utile. Il en va ainsi de la locution être au(x) côté(s) (de quelqu'un).

    Au sens propre, on privilégiera le singulier (en parlant d'une seule personne), tant il paraît logique que l'on ne peut se tenir physiquement qu'à un seul de ses côtés (= flancs).

    Il est (se tient) au côté de son frère (sens voisin de auprès de) mais Il est aux côtés de ses parents.

    On aperçoit le président, et à son côté le Premier ministre.

    Elle s'endort à mon côté.

    Au sens figuré, être aux côtés de quelqu'un signifie « lui apporter son soutien »... et non se tenir côte à côte !

    Je serai toujours à vos côtés, quoi qu'il arrive.

    Séparateur de texte


    Remarque 1
    : Force est de constater que l'usage privilégie le pluriel, même au sens propre : Venez vous asseoir à mes côtés (ou à côté de moi).

    Remarque 2 : La locution prépositive à côté de marque la proximité immédiate (Il habite à côté de chez moi) et, au figuré, la comparaison (C'est un géant, à côté de son frère).

    Remarque 3 : On notera la présence de l'accent circonflexe, qui permet de faire la distinction avec l'adjectif coté (= de renom, qui a une bonne cote).

    Remarque 4 : On écrira indifféremment de tout côté ou de tous côtés (voir Expressions avec tout).

    Au côté / Aux côtés (de)

     

    « CantonnerEndormir »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    soky
    Mardi 15 Mai 2012 à 19:56
    soky

    Le Larousse en ligne n'accorde pas de préférence. 

    "On peut dire être au côté de qqn (avec côté au singulier) ou être aux côtés de qqn (avec côté au pluriel)."

    Et comme d'habitude, l'usage l'emportera. 

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Mardi 15 Mai 2012 à 23:28

    Bonsoir soki.
    L'Académie laisse également une certaine latitude : "Être au côté ou, plus fréquemment, aux côtés de quelqu'un, lutter côte à côte avec lui, l'assister dans un combat et, fig., lui apporter son soutien. À mes côtés, ne restaient que quelques amis. Par affaibl. Son fils est à ses côtés, se trouve auprès de lui. Venez vous asseoir à mes côtés."

    Pour autant, au sens propre, "on emploie plutôt le singulier" précise Thomas, quand Hanse considère que le pluriel n'est qu' "admis"...
    Rien ne nous empêche donc, dans un souci de précision, de favoriser la distinction entre être à son côté (auprès de lui) et être à ses côtés (le soutenir) afin d'éviter toute équivoque.

    3
    Dimanche 2 Février 2014 à 13:51

    Bonjour,

    Je vous cite :

    "Au sens figuré, être aux côtés de quelqu'un signifie « lui apporter son soutien »... et non se tenir côte à côte !

    Je serai toujours à vos côtés, quoi qu'il arrive."

    Je pense que j'aurais tout aussi bien écrit "Je serai toujours de votre côté, quoi qu'il arrive."

    Qu'en pensez-vous ?

    4
    Dimanche 2 Février 2014 à 19:37

    Il me semble qu'il y a une nuance entre être aux côtés de quelqu'un (= lui apporter son aide, son soutien) et être du côté de quelqu'un (= être rangé à son parti, à sa cause).

    5
    Azucena
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 18:31

    Bonjour,


    Que faire dans la "phrase" : "les vieux gréements se balancent aux côtés des paquebots" ? J'aurais mis "à côté", tout simplement, et vous ?


    merci !

    6
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 11:08

    Les deux graphies sont possibles : à côté de marque la proximité immédiate ; aux côtés de se justifie par l'usage, dans la marine, de parler des côtés d'un navire pour désigner ses flancs.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :