• Accords "désaffectés"

    Accords "désaffectés"« Au moins une vingtaine de millions devaient être affectée à la restauration d’une maison qui n’était pas en bon état » (à propos de l'hôtel Lambert, dont une partie a été récemment ravagée par un incendie).

    (Vincent Noce, sur liberation.fr, le 10 juillet 2013) 

    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Tangopaso)

     

    FlècheCe que j'en pense


    Ce n'est pas parce que la grammaire nous laisse pour une fois le choix de l'accord que celui-ci doit se faire au détriment du bon sens. En présence d'un sujet collectif numéral, il est en effet d'usage d'accorder verbe et attribut avec le complément quand ledit collectif désigne une quantité approximative. Comparez : Une douzaine d'œufs devraient suffire mais La douzaine d'œufs coûte deux euros. Las ! Dans le feu de l'action, notre journaliste s'emmêle les intentions, accordant le verbe au pluriel (avec le complément millions) et l'attribut au féminin singulier (avec le collectif numéral une vingtaine), au mépris de toute cohérence grammaticale.

    Si chacun y va de son accord d'intention au sujet de la restauration de ce prestigieux hôtel particulier, on n'est pas sorti de l'auberge.


    Voir également le billet Accord avec un collectif.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Une vingtaine de millions devaient être affectés à la restauration.

     

    « Huis(-)closLe nouveau quiz de Jacques Drillon »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Juillet 2013 à 19:15

    Tiens, aujourd'hui, j'ai rencontré ce type de sujet collectif. J'ai été bien embêtée quand j'ai voulu écrire : "(...) pour savoir quel pourcentage de mes élèves conjugue / conjuguent correctement (...)".

    Je suis restée sur le singulier, sans grande convictyion.

    Peut-être qu'il faudrait que je tourne ma phrase autrement pour contourner l'obstacle ?

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Lundi 15 Juillet 2013 à 20:17

    D'une part, je ne considérerais pas le substantif "pourcentage" comme un sujet collectif (à la différence de l'expression d'un pourcentage : 70 % des élèves). D'autre part, l'accord doit se faire selon le sens : ce sont les élèves qui conjuguent, pas le pourcentage. Aussi suggérerais-je d'écrire : "pour connaître le pourcentage des élèves qui conjuguent correctement".

    3
    Mardi 16 Juillet 2013 à 10:18

    Merci pour cet éclairage (et pardon pour la coquille sur "conviction") ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :