• À corps et à cris

    A corps et à cris« Cette disposition avait déjà été dénoncée à corps et à cris par la droite lors de l'examen du texte à l'Assemblée » (à propos de la disposition du projet de loi de mariage pour tous concernant le nom patronymique des couples mariés).

    (sur lexpress.fr, le 11 avril 2013)

    (logo venerie.org)



    FlècheCe que j'en pense


    On ne s'étonnera guère que les bancs de l'Assemblée soient plus familiers des corps de l'État que des cors de chasse. Encore que, à la réflexion, il est des passes d'armes et des mises à mort politiques qui évoquent assurément la chasse à courre, à l'origine de la locution invariable à cor et à cri − entendez « en faisant sonner le cor de chasse et aboyer les chiens », d’où le sens figuré de « (vouloir, exiger, poursuivre une chose) à toute force, en insistant bruyamment ».


    Voir également le billet  À cor et à cri.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Cette disposition avait déjà été dénoncée à cor et à cri.

     

    « Voler en éclat(s)Rien moins qu'un repproche »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :